Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 09:48


Je sais, en un seul mot, ça sonne vraiment comme le nom du 351e pokémon. Mais non. C'est pire : c'est un cliché lesbien.

Petit tour d'horizon.

 

http://sphotos.ak.fbcdn.net/photos-ak-snc1/v1625/186/81/1483638958/n1483638958_143328_1726.jpg

On pourrait croire que la gouinamèche (un seul mot -marque déposée AOC) est un espèce pourvue d'une capillarité foisonnante...il n'en est rien.

La mèche est pour elle plus un état d'esprit qu'une véritable coupe de cheveux : l'excroissance capillaire dont il est question n'a rien à envier à La Roux, bien au contraire : le cheveu est court, la coupe asymétrique. Tout est fait pour avoir une coupe à la garçonne étudiée et sans altération de la visibilité (comprenez : l'illustration est mensongère).

Le pied.

(seule réserve : l'hiver, bonnet obligatoire. Et si on n'aime pas le bonnet, eh ben on a froid aux oreilles et c'est pas joli)

 

Comme exemples célèbres de la gouinaméchitude, Tegan & Sara sont parfaites. En plus y'en a une qui met du gel et l'autre pas, ça vous montre la créativité qui peut être déployée à partir du même style de coupe (traduisez : oui, comme beaucoup de gouines, non seulement j'écoute Tegan & Sara, mais je les trouve sexy. J'attends de vous une admiration sans borne pour la perfection évidente de leur plastique).

 

La gouinamèche fait toujours partie d'un cercle très fermé -composé d'autres gouines qui arborent la même coupe de cheveux- et s'inquiète fort peu de ce conformisme capillaire puisque de toute façon, pour être gouinamèche, il faut être intronisé, adoubé, que dis-je, initié. Il faut avoir intégré au tout dedans de soi les commandements sacrés de la gouinaméchitude.

La gouinamèche est souvent intronisée dans le groupe par une de ses ex (toutes ses ex sont devenues ses amies, cela va sans dire) qui garantit en quelque sorte que non, cette jeune gouine n'est pas un espion qui tente d'avoir l'adresse du coiffeur de ces demoiselles, qui, décidément, partagent tout.

 

Les gouinamèches sont des gouines de l'entre-soi (d'où l'intense turnover mutuel opéré au sein du groupe : comprendre que les ex font l'objet d'un réel trafic), qui partagent des sorties chez les unes et chez les autres, et parfois une escapade en boîte ou au Troisième Lieu, pour rencontrer de nouvelles futures ex.

 

On remarque au passage que la gouinamèche boit de la bière par litres, sans jamais prendre du poids. Ragaeant

 

Elles écoutent de la bonne musique (et pas que Tegan & Sara, plein d'autres trucs électro-pop d'avant garde un peu sympas) et s'habillent bien (il n'y a pas que la mèche qui est étudiée). Ce seraient des filles tout-à-fait fréquentables si pour les approcher il ne fallait pas soi-même ou être une gouinamèche, ou désirer en devenir une.

 

Pas un pokémon, donc : plutôt l'aboutissement final d'une longue maturation, d'un combat acharné pour être (enfin) reconnue par ces semblables. Inutile de me faire croire que l'évolution de gouinamèche est gouinequechua,. C'est impossble. Et puis je suis sûre qu'une gouinamèche trouverait que la Pokéball, c'est pas assez grand pour la caser elle, son ex, la copine de son ex et l'ex de son ex.

Et puis zut, y'a pas de miroir pour se coiffer.

 

Illustration

© Vaï. Tous droits réservés.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • TørnBlueJeans
  • Ben voilà. Ça c'est moi. Une gouinette hyperactive, qui fait plein plein plein de choses en même temps. Une fille qui ne se repose que pour se foutre sur internet et écrire ce foutu blog !
http://twitter.com/quota_atypique
  • Ben voilà. Ça c'est moi. Une gouinette hyperactive, qui fait plein plein plein de choses en même temps. Une fille qui ne se repose que pour se foutre sur internet et écrire ce foutu blog ! http://twitter.com/quota_atypique

Recherche